Maladies respiratoires du rat

Les problèmes respiratoires sont la maladie la plus fréquement rencontrée chez les rats avec les tumeurs. Les rats sont particulierement fragiles des voies respiratoires et vous devez vous attendre à faire face à cette maladie durant la vie de votre animal.

 

La rhinite :

Symptômes : le nez est pris, les yeux sont larmoyants, et votre rat éternue souvent.

Traitements : inhalations, homéopathie, voire antibiotiques selon les cas. Ne tardez jamais à traiter, cela pourrait descendre dans les voies respiratoires et affecter les bronches.

Les suites : quasi inexsitantes si vous le prenez à temps.

La bronchite chronique :

Symptômes : le rat éternue, est encombré, il "tousse" et sa respiration est sifflante, ou ronflante. Il creuse fortement les flans pour respirer et se tient vouté. Il peut rejeter des sécrétions. Présence éventuelle d'un excès de porphyrine aux yeux et au nez.

Traitement : Il faut impérativement consulter un vétérinaire pour écouter les poumons, voire faire une radio et juger de l'état de l'animal. Selon l'avancée, on traitera le plus souvent par antibiotique (voire avec un couplage de plusieurs antibios) et éventuellement des anti-inflammatoires. Les inhalations seront aussi bénéfiques selon les cas, et vous pourrez y ajouter un expectorant selon l'état de la maladie.

Les suites : votre rat restera peut etre chronique. Sa respiration sera toujours "poussive" et il usera son organisme dans cette activité. On note souvent chez les rats chroniques en phase "terminale" des détresses respiratoires de plus en plus fréquentes, voire fatales...et une perte de poids très prononcées (fonte musculaire due à la fatigue généralisée de l'organisme) et une grosse sollicitation du coeur. Bien souvent l'animal décède d'un oedeme, ou d'une crise cardiaque suite à une détresse respiratoire.

Néanmoins, restons optimistes ! Grâce à des traitements réguliers et des méthodes de soulagement (anti-inflammatoires, inhalations, nutrifiants pour maintenir le poids etc...) on parvient à offrir une vie relativement confortable à ces animaux.

Le mycoplasme (Mycoplasme pulmonis) :

Description : Agent présent dans les muqueuses et les voies respiratoires. La quasi totalité des rats en sont porteurs, et tous n'y résistent pas de la même manière. Bien souvent le stress ou une maladie font réagir le mycoplasme qui déclenche alors des maladies respiratoires pouvant devenir chroniques.

Symptômes : Au départ ce sont des éternuements, des écoulements de porphyrine aux yeux (chromodacryorrhée) puis des bruits respiratoires (ronflements, raclements...) et une difficulté respiratoire grandissante pouvant aller jusqu'à la détresse respiratoire (voir plus bas)

Traitements : Il faut impérativement mettre un traitement en place. Bien souvent à base d'antibiotiques. En cas d'évolution respiratoire, on peut accompagner le traitement d'anti-inflammatoires et d'inhalations qui permettront de soulager l'animal et faciliter la respiration. Tout traitement doit être validé par un diagnostic vétérinaire !

Les suites : si votre rat est résistant au mycoplasme ou si le traitement pour la maladie déclarée s'est avéré concluant, il se peut néanmoins que votre rat garde des séquelles. Troubles respiratoires chroniques, que vous devrez soulager ponctuellement.

Comment l'éviter : Les mycoplasmes sont très très fréquents aussi vous aurez peu de chances d'y couper, néanmoins, la quarantaine reste la meilleure façon de préserver votre groupe des infections qui y sont liées.

La détresse respiratoire :

Symptômes : le rat se tient sur ses 4 pattes, vouté, tête en avant et il pousse la tête en avant en ouvrant la bouche, cherchant de l'oxygène (un peu la posture d'un chat qui crache une boule de poils) Il peut aussi se tenir debout, en tenant les barreaux par exemple et ouvrir grand la bouche à chaque respiration...Chaque inspiration est difficile et il semble que l'animal s'asphyxie (c'est le cas !) Il peut y avoir un "clac" sonore à chaque inspiration.

L'animal peut aussi avoir les oreilles rougies, et les muqueuses bleues.

Traitements : vétérinaire en urgence !.

Suites : bien évidement il s'agit là d'un stade très avancé de problèmes respiratoires. Si votre animal est sous traitement il se peut que ces crises soient passagères et que votre animal y survive, mais vous devrez vous attendre à ce qu'il en garde des séquelles...

Comment l'éviter : prenez les maladies à temps, respectez les durées et les dosages des traitements prescrits, ne laissez pas trainer...

Faire une inhalation à vos rats :

En cas de petits désagréments respiratoires, votre vétérinaire peut vous conseiller de faire des inhalations. il vous prescrira alors un médicament à faire inhaler.

- Placez votre rat dans une petite cage ou une boite de transport

- Portez de l'eau à ébullition et versez l'eau bouillante + le produit dans un bol

- Placez le bol à coté de la cage en vous assurant que votre rat ne peut pas l'atteindre et que sa queue ne peut pas y tremper (risque de brulures)

- Couvrez la cage et le bol avec un linge pour former un "caisson" d'inhalation pour que votre rat respire les vapeurs du bol

- Laissez votre rat 10 à 15 minutes.

Surveillez toujours le comportement de votre rat pendant l'inhalation. Certains ne les supportent pas ou peuvent etre très stressés. réduisez alors le temps d'inhalation.

La fréquence idéale est de 3 fois par jour.

Bienvenue sur le site de l'association

Logo rond

N'oubliez pas d'envoyer votre adhésion pour 2018 !