Fiche santé cobaye

Les informations ci dessous ont une vocation informative. Tout signe suspect concernant la santé de votre animal doit vous pousser à consulter votre vétérinaire.

Ces articles ont pour but de vous aider à discerner ces signes et à réagir à temps pour assurer la bonne santé de votre cochon d'inde.

Cependant nous vous avons préparé une petite fiche pratique des "premiers gestes" utiles en cas de problème

QUE FAIRE DANS L'URGENCE ? (petit mode d'emploi en attendant le vétérinaire)

Votre cobaye est-il malade ?

Un cobaye est par défaut un animal vif, gourmand et sonore. Il réclame de la nourriture, il cavale dans sa cage et ne boude pas son alimentation. Bien évidement un individu adulte de bonne taille passera plus de temps vautré dans son foin à ne rien faire, mais tout changement vous semblant suspect doit être pris au sérieux.

Quels sont les signes qui indiquent un problème de santé chez le cobaye ?

- Votre cobaye reste calé dans un coin de sa cage. Il ne réagit pas et reste prostré, tête basse, yeux mi-clos, dos vouté...

- Il n'a pas touché à sa nourriture et même ses légumes habituels ne lui font pas envie.

- Il a du mal à se déplacer, traine ses pattes arrières, tombe ou titube.

- Il penche la tête sur le coté, la secoue,fait des bonds en secouant la tête, semble gêné.

- Il bave, machonne dans le vide, a du mal à croquer ses aliments

- Ses crottes sont très sèches et claires ou au contraire il a une diarrhée, son arrière train est sale. Il ne fait plus de crottes.

- Il respire bruyamment, ou éternue.

- Ses yeux sont larmoyants, son nez coule

- Le dessous de ses pattes est rougi ou comporte des lésions, il ne pose plus une patte au sol

- Quand vous le touchez, il émet de petits couinements de douleurs et n'apprécie pas vos manipulations.

Tous ces signes doivent vous amener à réagir rapidement et à consulter le vétérinaire au plus tôt. Il ne faut pas se dire "j'attend de voir comment ça évolue pour consulter" il faut se dire "je constate que des symptomes sont déja présents, je consulte sans tarder" Un animal ne guérit pas seul.

Une bonne hygiène pour une bonne santé

Le cobaye n'est pas un animal fragile et nombre des pathologies dont il est victime peuvent etre évitées si l'on respecte une hygiène de vie correcte et une alimentation adaptée aux besoins de l'animal. Voici quelques mesures qui doivent vous permettre de maintenir votre animal en bonne santé.

Une litière saine et non humide ou souillée assure à l'animal l'absence de germes et de bactéries qui peuvent attaquer son organisme (voies respiratoires, peau, pattes etc)

La cage doit être placée dans un lieu tempéré à l'abri du soleil direct et des courants d'air.

La litière doit etre non poussiéreuse et sans phénols : éviter les copeaux de bois issus de résineux (pins etc dérivés)

Evitez que la cage soit accessible à vos chats ou chiens qui peuvent stresser vos cobayes.

Une bonne alimentation est la base de tout pour le cobaye. Du foin de bonne qualité assure une usure normale des molaires et limite les risques de malocclusion. Des granulés bien équilibrés et enrichis en vitamine C apportent tous les nutriments nécessaires à sa bonne santé et évitent le surpoid (l'animal ne tri pas et ne peut donc pas manger uniquement les graines grasses ou sucrées) Les légumes frais fournissent les vitamines et les nutriments vitaux pour le cobaye.

Fournissez de l'eau propre chaque jour, ainsi que du foin à volonté. Les légumes doivent etre propres et sains. Retirez les de la cage s'ils ne sont pas mangés dans la journée.

Veillez toujours à un bon apport de vitamine C afin que votre cobaye ne souffre pas de carences.

N'attendez pas que votre cobaye ne puisse plus manger pour faire vérifier l'état de ses dents.

N'attendez pas qu'il soit obèse pour décider de le faire sortir et s'activer

N'attendez pas de déceler un souci de peau pour le traiter contre les parasites.

Vous devez chaque jour vérifier la santé de votre animal : vérifier ses incisives, tater son corps à la recherche de masse ou de blessures, vérifier ses yeux, son nez, ses oreilles, ses parties génitales, ses pattes. Surveiller sa prise de nourriture et de boisson. Vérifier l'état des selles (toute diarrhée ou absence de crottes doit vous alarmer)

Le traiter régulièrement pour les parasites surtout si il sort.

C'est en observant votre animal chaque jour que vous pourrez déceler rapidement un début de problème et le traiter à temps. Bien sûr on ne vous demande pas un examen clinique approfondi mais chaque fois que vous vous en occupez, jettez un oeil sur son état général. Ainsi vous ne passerez pas à coté d'un problème.

Problèmes respiratoires

Chez le cobaye les troubles respiratoires ne doivent absolument pas être pris à la légère. Les cobayes sont fragiles et très sensibles au coryza.

Les symptômes d'un problème respiratoire

Des éternuements, un nez qui coule, des yeux larmoyants, une respiration encombrée, une posture prostrée...sont autant de signes qui doivent vous alerter.

NE TARDEZ PAS A CONSULTER

Les coryza sont très virulents chez le cobaye et il est fréquent qu'un petit cobaye non soigné succombe en quelques jours à la maladie. Seul un vétérinaire pourra soigner votre animal par antibiothérapie, voire en lui prescrivant des anti-inflammatoires. Les inhalations peuvent soulager également, mais ne tentez pas d'automédication et référez vous à votre vétérinaire pour démarrer le traitement qui convient.

Il existe également d'autres pathologies tels de simple rhume, mais l'apparition de ces symptômes doit vous alerter et vous inciter à réagir rapidement afin d'empecher l'apparition d'une aggravation de l'état de santé.

Problèmes dentaires

Votre cobaye peut développer des troubles dentaires de plusieurs natures

Mauvaise usure des dents : le cobaye n'use plus ses dents correctement. Celles-ci poussent trop et le blessent ou l'empechent de manger. Bien qu'il soit facile de contrôler les incisives, la plupart des problèmes se situent au niveau des molaires et vous ne pourrez pas les contrôler vous-même. Les molaires poussent et finissent par blesser la langue ou les joues. L'animal éprouve alors des difficultés pour se nourrir. Si les dents ne sont pas limées par un vétérinaire sous anesthésie générale, votre animal ne pourra plus s'alimenter et mourra.

il est impératif d'offrir du foin à volonté à votre cobaye et de faire vérifier ses dents dès que vous remarquez qu'il semble bouder sa nourriture. La réduction des crottes (fréquence et taille) est aussi le signe que votre cobaye ne s'alimente plus et peut indiquer un problème dentaire.

Abcès dentaire : il s'agit d'une infection qui se développe et qui peut entrainer la mort de l'animal. Ce dernier souffre et ne peut plus manger. Votre vétérinaire pourra tenter d'enrayer l'infection par traitement antibiotique mais il est souvent nécessaire de procéder à l'extraction de la dent concernée.

Il faudra vous rapprocher d'un vétérinaire maitrisant ces actes et prévoir une convalescence au cours de laquelle vous devrez peut etre gaver votre cobaye plusieurs fois par jour jusqu'à ce qu'il puisse de nouveau s'alimenter seul.

En attendant de voir le vétérinaire, procédez de toute façon à un gavage alimentaire pour aider votre cobaye à s'alimenter en attendant qu'il soit opéré. Un cobaye qui ne mange pas est en danger.

Problèmes des yeux et des oreilles

Contrôlez régulièrement les yeux de votre cobaye. Ces derniers doivent etre bien ouverts, luisants, et ne présenter ni écoulement, ni lésions, ni croûtes.

Si vous constatez un problème sur l'oeil de votre animal, ceci est peut etre du à une poussière dans sa litière ou son foin. Rincez l'oeil au sérum physiologique.

Si le problème persiste jusqu'au lendemain, ou que d'autres symptomes s'ajoutent (éternuements, nez qui coule...) consultez votre vétérinaire au plus tôt.

 

Vérifiez les oreilles de votre animal régulièrement. Si votre cobaye secoue la tête ou garde la tête penchée, cela peut être signe d'une infection de l'oreille interne. Ne tardez pas à consulter car cela peut entrainer de graves lésions et laisser votre animal handicapé.

En cas de blessure ou de parasites sur le pavillon de l'oreille, assurez vous d'utiliser des produits adaptés fournis par votre vétérinaire et veillez à ne pas faire tomber de produit dans l'oreille.

Tumeurs et abcès

Au cours des séances de calins avec votre cobaye, profitez de ces moment pour palper votre animal et surveiller l'apparition de masses ou de boules sur son corps.

Ces grosseurs peuvent etre dues à des tumeurs ou à des abcès (et parfois des kystes)

Une visite chez le vétérinaire s'impose pour procéder à des soins par chirurgie.

 

Les kystes ovariens :

Certaines femelles développent des kystes ovariens à l'age adulte. C'est kystes sont souvent repérables grâce à des pertes de poils sur le ventre et sur les flans (peau saine et sans lésions) qui sont dues à des déréglements hormonaux. Les kystes ovariens s'opèrent très bien mais doivent être pris à temps. Si votre cobaye présente de grandes zones de peau dégarnies, consultez votre vétérinaire pour vérifier l'état de son appareil reproducteur. Une stérilisation sera pratiquée en même temps que l'ablation du ou des kystes.

La carence en vitamine C

La vitamine C est essentielle pour le cobaye qui ne la synthétise pas. Il doit donc avoir des apports journaliers dans son alimentation.

Un cobaye victime de carence en vitamine C présente les symptomes suivants :

- dessous des pattes rougis

- dents cassées ou chute des dents

- baisse immunitaire pouvant entrainer des maladies

- paralysie du train arrière (l'animal traine ses pattes)

En cas de symptômes procéder à une cure de vitamine C pure (en animalerie) à raison de 2ml par jour directement dans la bouche.

Bienvenue sur le site de l'association

Logo rond

La nouvelle année arrive bientôt.

N'oubliez pas de renouveller votre adhésion !

×