Votre chonchon et vous

Comprendre son cochon d'Inde

Le langage corporel

Se tient immobile les yeux fixes : a peur, s'interroge sur son environnement.

Saute, fait des bonds, pique des sprints : est content, foufou

Renifle l'air, relève la tête, se dresse sur ses pattes arrières : est curieux, a perçu quelquechose qui l'interesse

Suit un autre cobaye en dandinant ses fesses : pour les femelles, est en chaleurs. Pour les males, draguent les femelles ou tentent d'intimider un autre male (souvent accompagné de claquements de dents)

Claque des dents : signe d'avertissement. Votre chonchon n'est pas content et si vous insistez il va vous mordre. Entre 2 cobayes, c'est le signe d'une bagarre. Les 2 individus s'intimident. Bien souvent cela ne va pas au delà mais il faut quand même faire attention qu'ils ne se battent pas violement.

Se déplace en se frottant les fesses au sol : marque son territoire grâce à la glande qu'il possède sur l'arrière train.

Envoi des coups de tête en l'air quand on le caresse : n'aime pas les caresses, veut qu'on le laisse tranquille.

Envoie des coups de patte arrière ou un jet d'urine : attitude d'un cobaye qui est agacé par un autre qui le suit. Votre cochon d'inde peut aussi vous le faire si vous le caresser sur les fesses et qu'il n'aime pas ça.

 

Le langage vocal

Le cochon d'inde est un des rongeurs les plus sonores. Il possède une palette de sons très variée et chacun a sa signification.

Roucoulement bref, il s'agit de peur, d'étonnement.

Roucoulement lors de caresses, votre cochon d'inde apprécie.

Roucoulement en présence d'un autre cobaye, parade amoureuse. Si claquement de dents, cela peut etre une menace.

Petits gloussements : votre cobaye discute. Il peut le faire avec un autre cobaye ou avec vous, à votre arrivée, parce qu'il a plei de choses à vous dire !

Petits gémissements : votre cochon d'inde a mal ou est mécontent.

Grands cris aigus, sifflements : ce cri est caractéristique. Votre cobaye réclame à manger, il vous a entendu. La plupart des cochons d'inde déclenchent cette "alarme" à l'ouverture du frigo ou au bruit du sac plastique qui contient les légumes.

Apprivoiser

Le cobaye est de nature peureuse. Il vous faudra du temps pour qu'il ne s'enfuit plus à votre approche.

Dans les premiers jours, laissez le tranquille, il doit s'adapter à son nouvel environnement. Ne lui mettez pas de cabane les premiers mois car il aura tendance à y rester et cela ne fera que lui permettre de rester peureux. Une grosse boule de foin, un hamac, une simple planche pour se percher ou se coucher dessous, choisissez un abri "ouvert" qui permet à votre cobaye de ne pas se réfugier systématiquement dans sa cachette.

Proposez lui un légume à la main et laissez le venir à vous. Les feuilles d'endive sont les plus simples dans ce cas. Tendez lui et attendez qu'il vienne grignotter. S'il refuse, posez la et laissez le venir la manger. Vous recommencerez quand il aura compris que votre venue est signe de nourriture ;) une fois l'étape "attiré par la nourriture" franchie, commencez à le caresser doucement, d'abord sur la tête puis le reste du corps.

Si votre cobaye se laisse déja manipuler, vous pouvez le prendre sur vos genoux pour une séance de calins. Prévoyez une serviette éponge pour les petits accidents, et n'oubliez pas de le reposer au bout d'un temps pour qu'il puisse se soulager.

La patience et les friandises (légumes et fruits) sont les meilleures armes pour apprivoiser un cobaye.

Sorties

Votre cobaye a besoin de sortir au moins 1 à 2h par jour pour se dégourdir les pattes. La cage c'est bien, mais il faut bien faire un peu d'exercice. A ce petit jeu, il existe 2 écoles. L'école des curieux, avec des cochons d'inde qui seront ravis de sortir, courront partout en sautillant, exploreront leur zone de jeu. Et l'école des fainéants, avec des cochons d'inde qui resteront sur place, en se demandant bien ce qu'ils font là...Pour les premiers, prévoyez des parcours de jeu, des tuyaux, des cachettes pour jouer. Pour les autres, pensez à leur faire un parcours gourmand avec des feuilles d'endive à trouver, des lignes de graines à ramasser, bref autant de bonnes raisons de se bouger les fesses.

Les cobayes ne grimpent pas mais ils peuvent sauter environ 20cm de haut, ou se faufiler dans des endroits inattendus. Attention aux fuites ! Sécurisez la pièce afin que votre chonchon ne grignotte pas un fil électrique ou quelquechose qui pourrait l'empoisonner. Pendant les sorties, il est fort probable que votre cochon d'inde fasse des crottes et urine n'importe où. Vous pouvez tenter de l'habituer à aller dans un bac de propreté. Sinon prévoyez de mettre une toile cirée ou des tissus pour protéger votre sol.

 

Sorties à l'extérieur :

Pour les sorties en extérieur il n'est pas nécessaire de vacciner votre animal. En revanche assurez vous que le parc est sécurisé et ne permet ni les évasions de vos animaux, ni l'entrée de prédateurs (un chat ou un chien pourra entrer dans le parc ou le renverser s'il n'est pas solide)

Choisissez un modèle solide et placez le à l'abri du vent. Si vous n'avez pas de zone ombragée, installez un voile d'ombrage sur tout ou partie du parc. Attention, le soleil tourne, ne laissez pas vos animaux toute la journée au soleil, ils risqueraient un coup de chaud.

Si vous possédez un chien, ne laissez pas le parc sur une zone ou ce dernier fait ses besoins. L'herbe serait souillée et rendrait malade vos cobayes.

Vérifier votre pelouse pour vous assurer que rien de dangereux ne s'y trouve : pièce de métal, herbe toxique, papiers, plastiques

Laissez une cabane à disposition des animaux dans le parc pour qu'ils puissent s'y réfugier en cas de danger et donc se sentir plus rassurés.

N'oubliez pas de déparasiter régulièrement vos cobayes s'ils vivent une partie du temps au jardin.

Bienvenue sur le site de l'association

Logo rond

N'oubliez pas d'envoyer votre adhésion pour 2018 !

×